Etre une femme en 2014 ça veut dire quoi?

Catherine 30 décembre 2013 0
Etre une femme en 2014 ça veut dire quoi?

A l’aube de cette nouvelle année, la question me taraude. Etre une femme en Europe, aujourd’hui ça veut dire quoi?

L’étrange et triste sentiment m’envahit que nous assistons à de grandes évolutions mais aussi à de nombreuses régressions.

L’Espagne vient de voter le rétablissement de l’interdiction de l’avortement. L’avant-projet de «la loi de protection de la vie de l’être conçu et des droits de la femme enceinte», présenté en conseil des ministres peu avant Noël, supprime purement et simplement le droit des femmes à décider librement d’interrompre leur grossesse.

Scandaleux alors que vingt des vingt-huit Etats membres de l’Union européenne reconnaissent cette possibilité, durement acquise par nos mères et nos grand-mères durant ces dernières dizaines d’années.

Aujourd’hui, il s’agit de la suppression de la possibilité des femmes à disposer de leur corps mais demain, nous imposera-t-on l’interdiction de porter des pantalons, et après-demain d’aller voter?

C’est peut-être aller loin mais je ne peux m’empêcher de penser qu’aucun droit n’est réellement acquis. Tapi dans l’ombre, l’obscurantisme guette. La moindre faille, la plus petite baisse de vigilance peut conduire à de terribles retours en arrière.

Il ne s’agit pas de se conduire en Femen et de se balader seins nus pour revendiquer des droits mais simplement d’agir et d’oser parler, répondre, manifester, se faire élire, représenter à tous les niveaux ce que nous sommes et ce que nous souhaitons avoir.

Sans être féministe non plus, n’oublions pas de faire conserver nos droits et essayons d’en acquérir de nouveaux dans une belle et sincère égalité, à armes égales, avec nos coeurs et nos cerveaux.

Aujourd’hui, banalement, j’ai aussi assisté à une affligeante misogynie déguisée en traits d’humour. Un collègue disait à une jeune recrue nouvellement engagée : «tu sais pourquoi tu as été engagée?», «parce que le boss trouve que tu es jolie et mettable».

Et, cette fille, heureuse d’avoir acquis ce poste, parce que bien mérité après des années d’études et d’expériences professionnelles, trois entretiens d’embauche, plusieurs tests à l’essai, venait de voir, en deux petites phrases, toute sa motivation se faire saboter par une banale intervention (pourtant que trop classique) poursuivie d’un rire gras échangé par ses deux collègues en réunion.

2014 c’est aussi et encore ça pour la femme, subir des phrases qu’aucun homme n’aura jamais à entendre.

Alors, n’oublions pas: être femme c’est beau, c’est fort, c’est une chance et même si parfois il faut en faire deux fois plus et bien faisons le et surtout, apprenons-le à nos enfants, à nos filles mais aussi à nos garçons : la femme et l’homme sont égaux et doivent disposer des mêmes droits et obligations. Qui sait, en 2015, ça ira peut-être déjà mieux !

Et une petite musique, mais celle-là, c’est juste parce que j’en adore le groove 😉

Leave A Response »