Une pâte miracle pour lutter contre la malnutrition des enfants!

Aurelie 7 janvier 2014 0
Une pâte miracle pour lutter contre la malnutrition des enfants!

« On ne peut pas continuer comme ça ! La vie de 20 millions d’enfants est en jeu et nous devons agir vite, très vite ». Flora Sibanda Mulder, chargée de la nutrition d’urgence pour l’Unicef, se base sur des données chiffrées pour mieux exprimer ses préoccupations. Les trois niveaux de nutrition – sous-nutrition, malnutrition chronique et malnutrition aiguë – se traduisent, en effet, par millions d’enfants : 146 millions de cas de malnutrition chronique, 60 millions de cas de malnutrition aiguë modérée et 20 millions de cas de malnutrition aiguë sévère. L’urgence, ce sont ces 20 millions d’enfants à sauver !

Quand les scientifiques déclarent, pour la première fois en 1994, que la malnutrition tue plus de 50% des enfants de moins de cinq ans, l’Unicef et les autres organisations se sont déjà penchés depuis longtemps sur ce fléau doublement meurtrier qui tue et qui accentue les effets de trois maladies meurtrières : la rougeole, la pneumonie et la diarrhée.

Aujourd’hui, l’Unicef pense avoir découvert un produit miracle: le PlumpyNut, produit français, ou pâte alimentaire hautement nutritive, pour sauver des millions d’enfants. Outre ses qualités nutritives incontestables, le PlumpyNut présente une série d’avantages : conditionné dans des sachets individuels, il ne nécessite aucune préparation à base d’eau (pas toujours potable) et peut s’administrer hors du circuit hospitalier. Mais son coût reste élevé, 3 euros le kilo, quand on sait qu’il faut compter, par enfant, entre 10 et 15 kilos pendant 6 à 8 semaines. L’objectif de l’Unicef est maintenant d’étendre la fabrication des pâtes alimentaires nutritives.

Flora rappelle que « le mandat de l’Unicef est de travailler avec les gouvernements pour les aider progressivement à prendre en charge leur population ». Il s’agit, ici, d’amener les responsables à produire des pâtes à haute teneur nutritive pour chaque niveau de malnutrition. Déjà, plusieurs produits existent sur le marché : le Supplementary Plumpy, le Plumpy Doz (pour les cas de MAM et en prévention pour les enfants de moins de 3 ans), le Nutributter (que l’Unicef préconise comme complément à l’allaitement maternel à partis de 6 mois) et le QB Mix (pour un apport supplémentaire en micronutriments).

Le souhait de Flora ? Accélérer la prise en charge des 20 millions d’enfants touchés par la malnutrition aiguë sévère, « sans jamais oublier que la malnutrition est une maladie qui aggrave toutes les autres maladies meurtrières de l’enfance ! »

Leave A Response »