Et si on s’amusait à l’école?

Aurelie 15 février 2014 0
Et si on s’amusait à l’école?

Notre système d’éducation est-il devenu obsolète? Les programmes éducatifs sont-ils à la hauteur des enjeux d’aujourd’hui, adaptés à la nouvelle manière d’apprendre et de communiquer? Ce que nous avons appris à l’école, pendant tant d’années, à quoi cela nous sert-il aujourd’hui? Notre manière d’apprendre est-elle pertinente? Dans un monde organisé en réseaux, de plus en plus horizontal, quel est l’avenir d’un système éducatif principalement régi par la verticalité?

L’accumulation de connaissances reste encore trop souvent la référence alors que la vie active exige de nous des jugements et des prises de décision rapides. Ce qui compte, ce n’est pas tant de ‘savoir’, sur base des connaissances actuelles, mais de rester créatif et ouvert car les solutions aux problèmes de demain n’existent pas forcément aujourd’hui!

« L’enfant n’est pas un vase qu’on remplit mais un feu qu’on allume », disait Rabelais…

À l’heure où un savoir presque infini est disponible sur Internet, ce qui importe c’est de s’orienter dans ce labyrinthe d’informations, de mots et d’images. Comment susciter la curiosité, développer l’esprit critique critique et l’autonomie de chacun?

S’exprimer en public, travailler en équipe, développer son sens critique, se sentir responsable, voilà autant d’aptitudes difficilement acquises lorsque l’on est assis(e) – des heures durant – face à des professeurs qui ne recherchent pas forcément l’interaction avec leurs élèves… La fameuse formule ‘apprendre à apprendre’ reste d’actualité!

Dans certains pays européens, l’apprentissage est décliné de manière très flexible: des horaires et un rythme plus ‘à la carte’, des pauses dans le cursus pour apprendre des langues, des choix plus tardifs pour s’orienter avec plus de maturité. Des écoles ‘alternatives’ existent: elles visent d’abord l’épanouissement des enfants et des jeunes avant toute autre chose. Des institueurs(trices), des professeur(e)s rendent leurs programmes vivants et attractifs, sortent des ‘ornières’ et de l’obsession des ‘bonnes notes’, saluons leur témérité!

Cessons la compétition et prônons la coopération! Combien de personnes ne sont-elles pas sorties de l’école avec un goût amer à cause de la pression déjà trop lourde sur leurs épaules? Combien en sont dégoûté(e)s à vie, ont préféré sortir du ‘système’, jugé trop rigide, trop cruel?

Personnellement, je n’ai jamais autant maîtrisé un cours que lorsque j’ai tenté de le donner moi-même… Ainsi, osons inverser de temps en temps les rôles: les élèves ont parfois beaucoup de choses à apprendre aux enseignants! Quelle jolie ‘prise de pouvoir’ sur soi-même que de prendre en main son éducation! Ce n’est évidemment pas naturel pour tout le monde, tenir compte des personnalités de chacun reste un défi…

Avons-nous appris à l’école, dans l’enseignement supérieur, ce dont nous avons besoin pour nous épanouir professionnellement? Quand on a décroché un job, comment mettre en pratique ce que l’on a appris, parfois très durement?

Je vous propose ci-dessous une vidéo qui explique les origines et remet en cause le système actuel

L’éducation est un sujet qui nous concerne toutes et tous car l’avenir d’une société et de son économie se joue sur les bancs de l’école!

Avez-vous vécu l’expérience éducative comme une source de plaisir ou comme un … supplice? Avez-vous l’impression que votre vie professionnelle serait différente si vous aviez étudié différemment?

Leave A Response »