L’homme sera-t-il toujours un loup pour l’homme ?

Aurelie 31 juillet 2014 Commentaires fermés sur L’homme sera-t-il toujours un loup pour l’homme ?
L’homme sera-t-il toujours un loup pour l’homme ?

C’est à partir de ce postulat, “l’homme est un loup pour l’homme”, que le philosophe anglais Hobbes a construit sa théorie du Léviathan. Le Léviathan, ouvrage publié en 1651, repose sur l’idée que les hommes ne peuvent pas s’entendre car ils sont trop méfiants et dominateurs pour cela. Il faut donc un tiers pour les faire se respecter l’un l’autre. Le Léviathan est ce tiers.

Pour instituer cette force politique transcendante, les hommes doivent renoncer à leur liberté naturelle et ainsi transférer au Léviathan le pouvoir de contrainte et la force. Pour quel bénéfice ? En échange de la liberté naturelle, le Léviathan assure la protection de tous.

Hobbes est pessimiste quant à la nature humaine. Il considère que la politique a pour but de civiliser l’homme. Hobbes pose l’Etat de droit comme un fondement de la politique moderne…afin que l’homme ne soit plus un loup pour l’homme.

L’état de nature, état de guerre et de violence, condamne l’homme à une existence quasi animale, sans culture ni civilisation selon Hobbes. Rousseau contredira Hobbes sur ce point en utilisant le mythe du bon sauvage…

Hobbes est considéré comme un des principaux fondateurs de la pensée politique moderne, notamment le courant contractualiste de la philosophie politique qui sera développé sur le versant démocratique par Rousseau et Kant, et plus récemment par John Rawls.

Voici quelques citations de Hobbes devenues célèbres et toujours d’actualité ! « L’oisiveté est la mère de la philosophie. »

« Le privilège de l’absurdité est réservé à la seule créature humaine. »

« Il existe dans la nature humaine trois causes principales de querelles : la rivalité, la méfiance, la fierté. »

« Le désir de connaître le pourquoi et le comment est appelé curiosité »

Comments are closed.