Le féminisme : pour, contre, bien au contraire?

Catherine 7 août 2014 Commentaires fermés sur Le féminisme : pour, contre, bien au contraire?
Le féminisme : pour, contre, bien au contraire?

En lisant un article, envoyé par un ami (merci!), paru dans le Huffington Post et que vous pouvez trouver ici, je me suis posée la question : le féminisme, c’est quoi?

Une des définitions que j’ai trouvé et qui m’a semblée la plus complète – et la plus objective – est la suivante: « le féminisme est un ensemble d’idées politiques, philosophiques et sociales cherchant à définir, promouvoir et établir les droits des femmes dans la société civile et dans la sphère privée. Il s’incarne dans des organisations dont les objectifs sont d’abolir les inégalités sociales, politiques, juridiques, économiques et culturelles dont les femmes sont victimes ».

Que penser alors du féminisme après avoir lu cette définition?

Aujourd’hui, les femmes ont-elles encore besoin d’être « plus » défendues que les hommes?
Est-ce que le féminisme – en ce sens – a encore une raison d’être?

Pendant mes études, je me rappelle ne jamais m’être posé la question du féminisme. Nous étions autant, voire plus, de filles que de garçons et mes comparses masculins – traités de la même manière que les filles par l’ensemble du corps enseignant – n’avaient jamais eu de remarques particulières ou déplacées ou encore blessantes ou injuriantes vis-à-vis de notre condition de femmes. Nous étions égaux.

En revanche, en arrivant dans le milieu professionnel, je dois bien avouer que ce fut un peu différent. Les salaires sont encore souvent différents entre un homme et une femme à diplômes égaux et certains hommes font beaucoup de remarques déplacées et misogynes. Les tenues vestimentaires des femmes font l’objet de remarques, elles doivent parler plus fort pour se faire entendre et elles doivent bien souvent faire face à des situations de harcèlement (dans tous les sens du terme) plus fréquentes que les hommes.
Alors en ce sens, même si évidemment les droits des femmes sont largement entendus et de plus en plus respectés, je dirais que le féminisme a encore tout son sens et sa raison d’être. Par ailleurs, rappelons que certains droits que l’on pensait acquis pour les femmes sont aujourd’hui retirés, notamment en Espagne où l’on interdit désormais l’avortement…

L’article du Huffington Post vise un autre point qui mérite également d’être éclairci.
Etre féministe ne veut pas du tout dire qu’on ne supporte pas de préparer un « bon petit plat » à son conjoint ou alors qu’un homme nous complimente sur notre tenue vestimentaire ou qu’il paie l’addition ou encore qu’il nous tienne la porte. Non. Etre féministe ce n’est pas ça. Etre féministe c’est simplement faire en sorte que les hommes et les femmes soient égaux. Et le restent!

Comments are closed.