L’économie circulaire: il faut que cela tourne !

Aurelie 3 septembre 2014 Commentaires fermés sur L’économie circulaire: il faut que cela tourne !
L’économie circulaire: il faut que cela tourne !

Faire des déchets des ressources, voilà qui est écologiquement et économiquement efficace. Le prix des matières premières ne cesse d’augmenter. L’ère des énergies fossiles et des matières premières abordables est derrière nous. L’augmentation de la population mondiale s’accompagne d’incertitudes liées à l’approvisionnement en eau, en nourriture, aux émissions de déchets toxiques. Il faut donc repenser notre modèle de production et de consommation de fond en comble.

La solution pour répondre à ce défi semble se trouver… dans nos ordures! Transformer les déchets en ressources pour les entreprises et non plus en coût pour la société, c’est le concept sur lequel repose l’économie circulaire.

Il faut distinguer deux types de déchets: les déchets organiques et biologiques, susceptibles de réintégrer la nature, tels quels ou transformés, et les déchets non organiques qui peuvent être revalorisés.

Deux scénarios sont possibles pour les entreprises. Dans le premier, leurs déchets peuvent être revendus à une entreprise tierce qui s’en servira alors de matières premières dans le cadre de sa production. C’est le processus mis en place par Lafarge par exemple qui récolte les déchets de plâtre d’autres entreprises pour en faire du plâtre qu’elle vendra à son tour. Un second scénario consiste pour l’entreprise à recycler une partie de ses produits, et à les réintégrer dans sa propre production. C’est ce qu’entreprend Coca-Cola en collectant les bouteilles avant de les recycler pour en faire de nouvelles bouteilles. C’est également le cas de sociétés comme H&M qui organisent des collectes de vêtements.

Si l’économie circulaire est la solution miracle, pourquoi n’est-elle pas davantage développée? Deux facteurs principaux ralentissent son extension. Le prix car le tri aujourd’hui est encore très coûteux, trop manuel, même si chaque nouvelle usine créée est davantage automatisée, d’où l’importance qu’une première phase de tri soit faite à la source. Autrement dit, il faut que les particuliers soient impliqués. Si l’on prend l’exemple du verre, 100% du verre collecté est recyclé, ce qui signifie que si toutes les bouteilles étaient déposées dans les conteneurs prévus à cet effet, c’est l’ensemble du verre des bouteilles qui serait recyclé. La solution consiste donc à mettre en place de plus en plus de consignes comme il en existe pour les piles (qui sont largement recyclées), pour davantage de produits.

Si plus de 90% du papier, du carton et des métaux ferreux sont recyclés en France et en Belgique, d’autres matières premières sont plus gourmandes en dépenses lorsqu’il s’agit de leur donner une seconde vie. Ainsi, seulement 2% des eaux usées dans le monde sont recyclées. Or, l’épuration de l’eau est coûteuse. Alors qu’un mètre cube d’eau issue d’une nappe phréatique revient à 5 centimes d’euros, le traitement d’un mètre cube d’eau usée coût 9 fois plus cher. Et la même quantité d’eau de mer dessalée coûterait, elle, 15 fois plus.

La technologie représente un second frein à la généralisation de l’économie circulaire. A l’heure actuelle, toutes les matières premières ne peuvent pas être recyclées, ou bien, elles ne peuvent l’être qu’au prix d’investissements notables. L’Etat a donc un rôle à jouer en créant des incitations pour les entreprises et des objectifs à remplir. Il faut prévoir de réduire les quantités de déchets mis en décharge et de recycler au maximum les déchets non dangereux. On peut aussi favoriser l’énergie issue de la valorisation des déchets non recyclables (réseaux de chaleur).

L’économie circulaire, c’est aussi une autre façon de consommer: au lieu d’acheter, on loue ou on échange des produits ou des services, surtout si on sait à l’avance que l’on en a un usage limité. Partageons, réparons nos affaires ! Recyclons nos fringues, nos livres, nos jouets et plein d’autres choses encore (nos enfants?!) entre nous ! 🙂

Faisons tourner l’économie ! Nous avons le pouvoir de créer nous-mêmes des cercles vertueux !

 

Comments are closed.