Bande de sacrées filles !

Aurelie 19 octobre 2014 0
Bande de sacrées filles !

Quatre filles d’une cité premiers rôles d’un film, c’est plutôt rare… Pourtant, au Festival de Cannes, Bande de filles de Céline Sciamma a reçu les louanges de la critique et des spectateurs.  En 2004, Abdedellatif Kechiche, avec l’Esquive, avait intégré un peu de féminité en banlieue  mais ce sont rarement les femmes qui ont les premiers rôles à l’écran. La réalisatrice affirme: «Les misogynes sont partout. Les cités sont un territoire où les règles du jeu sont plus visibles, mais elles existent partout, dans tous les milieux. Les règles du jeu sont faites pour être détournées. Et il ne faut pas oublier que ce n’est pas le garçon qui est violent, mais celui qui a le pouvoir. Et les filles peuvent avoir le pouvoir.»

Assa Sylla joue dans le film le rôle de chef de bande: «Je suis archi-fière d’avoir fait ce film. On ment à personne. Par exemple, les bagarres entre filles existent vraiment. Mais nous les Noirs, on se critique toujours entre nous, on se rabaisse, s’écrase alors qu’on devrait s’aider.» Puis, elle s’adoucit et conclut en jouant sur les sentiments : «Les filles, il faut nous aider, on doit être solidaires entre nous. Il faut parler du film autour de vous en bien.»

Leave A Response »