Etes-vous plutôt pro- ou précrastination ?

Aurelie 19 novembre 2014 0
Etes-vous plutôt pro- ou précrastination ?

Il m’a fallu du temps pour prononcer le mot ‘procrastination’ et voilà que j’apprends que l’on peut être dans la précrastination aussi ! Si nous nous empressons d’accomplir une tâche, si nous cherchons à nous débarrasser au plus vite de ce que nous avons à faire, nous avons alors une tendance à la précrastination. Mais est-ce aussi néfaste que la fameuse procrastination?

L’une des conséquences de la précrastination, c’est l’augmentation du stress. A chaque fois qu’une tâche se présente, nous voulons nous y mettre tout de suite. Donc nous finissons par nous disperser, par faire plusieurs choses en même temps. Par ailleurs, nous allons avoir du mal à finir notre travail: comme nous nous précipitons sur chaque nouvelle tâche qui se présente, nous ne terminons pas forcément la précédente. Ainsi, nous pouvons être très actifs et nous retrouver tout de même à la fin de la journée avec une liste de tâches non terminées, ce qui génère un sentiment d’inefficacité et d’insatisfaction, sans parler de la fatigue.

Pro- et précrastination sont deux façons de réagir à une même situation: nous sommes face à une tâche à accomplir qui nous décourage ou ne nous plaît pas. Nous allons, dans un cas, la remettre à plus tard et dans l’autre, la terminer le plus vite possible. En précrastinant, nous avons le sentiment de bien faire. Nous ne nous rendons pas compte que cela nous épuise. Les deux comportements sont des formes de protection face à une accélération du temps qui devient difficile à gérer.

Aujourd’hui, on a tendance à confondre «faire vite» et «faire bien»… Prenons le temps, ni trop ni trop peu !

Leave A Response »