« Etre ou ne pas être…violent » dans une société injuste

Aurelie 24 mars 2016 0
« Etre ou ne pas être…violent » dans une société injuste

Avez-vous lu la pièce d’Albert Camus « Les justes » ? Elle est éclairante sur ce qui se passe aujourd’hui. La pièce de Camus relate l’histoire d’opposants au Tsar de Russie. Camus décrit des terroristes russes marxistes, du plus extrémiste, indifférent à la mort d’innocents pour atteindre sa cible, jusqu’au « terroriste délicat » qui reporte son attentat de deux jours pour éviter le meurtre d’enfants. Camus exploite chacune des facettes du terrorisme, la palette infinie des scrupules et du cynisme, de l’identification aveugle à une cause – politique ou religieuse. Camus décrit les traits d’humanisme qui freinent le passage à l’acte. Cette pièce de théâtre nous met face à nos interrogations sur le terrorisme, nous interpelle sur l’absence de justice qui l’a rendu réel.

Si, nous, les citoyens, ressentons de l’injustice, si nous souhaitons une société radicalement différente, nous avons bien heureusement recours à mille autres voies que la violence.

Albert Camus aurait justifié son refus de soutenir la cause du FLN par l’affirmation suivante: « Je crois à la justice, mais je défendrai ma mère avant la justice !»

Quelle que soit la cause que nous sommes prêts à défendre, ce qui nous retient de tomber dans la violence, ce sont nos liens d’amour n’est-ce pas?

Alors, aujourd’hui, pour déraciner la terreur de nos sociétés, je fais un rêve, celui qu’aucun homme, qu’aucune femme ne voudrait jamais recourir à la violence en pensant ‘simplement’ aux souffrances qu’ils infligeraient à leurs proches. Pour que ce rêve devienne réalité, que faire me direz-vous? Comment faire en sorte que des liens d’amour puissent empêcher le passage à n’importe quel acte odieux? Parmi les auteurs d’attentats-suicides, on dénombre 84% de célibataires. La situation familiale est cruciale… bien plus que la situation économique ou sociale…

« Debout les mères, réveillez-vous ! » C’est le slogan de Nadia Remadna qui a écrit un livre intitulé «Comment j’ai sauvé mes enfants». Elle a fondé la Brigade des mères, une association qui veut venir en aide aux jeunes en voie de radicalisation islamiste.

Je crois en effet qu’il est temps que les mères, ET les pères se réveillent… Les frères, les soeurs, l’entourage, nous tous, réveillons-nous…

Parce être ‘juste’, ce n’est jamais être violent…

 

Leave A Response »