La vie en tandem…

Aurelie 17 mai 2016 0
La vie en tandem…

Me voilà de retour d’une escapade que je ne suis pas prête d’oublier ! 11 jours en tandem, au départ de notre maison au sud de Bruxelles, près de 1.200 kms parcourus, une traversée de la Belgique et de la France, destination finale: Cassis et ses calanques. Pari réussi ! Pourtant, je ne suis pas particulièrement sportive et avant de partir, mon unique ‘long’ trajet en vélo – datant de plusieurs années – était de 40kms, ce qui m’avait semblé un exploit à l’époque ! Moralité de l’histoire: le mental, la force de la volonté, la motivation, le fait de disposer d’un but clair et enthousiasmant, tout cela peut compenser le manque de force physique !

Nous avons eu du mal tous les deux car certaines étapes étaient bien trop longues – en ce moment j’ai du mal à marcher normalement… – mais je suis ravie de cette aventure car avoir traversé les Ardennes belges et françaises, la Champagne, la Bourgogne, la Drôme, le Lubéron et tant d’autres régions, à ciel ouvert, en contact direct avec la nature, cela vaut bien quelques douleurs et courbatures !

Voyager ainsi, c’est prendre le temps, changer complètement d’échelle de vitesse, de distance. C’est se limiter à l’essentiel. C’est aussi une sacrée opportunité de réfléchir à sa vie, à ses projets, à ses priorités. C’est riche de rencontres et d’échanges, car en tandem on ne passe pas inaperçu ! Nous avons été encouragés par des inconnus adorables. Nous avons été traités de ‘fadas’ bien sûr ! Nous avons réalisé que nous sommes nombreux à aspirer à la liberté et à l’autonomie…

Il y a plein d’endroits géniaux à découvrir à vélo, même pour les moins sportifs, comme le long des canaux. Pas besoin donc d’avoir ‘tout dans les jambes et rien dans la tête’ !

Je rêve d’un monde où le ‘slow travel’ ferait de plus en plus d’émules car on voit la vie autrement quand on voyage doucement. Et puis, c’est un chouette défi de se dire que l’on arrive à destination uniquement à la force de nos jambes, cela rend la moindre pause extrêmement savoureuse et je ne vous parle pas de l’apéro ! Nous nous sommes littéralement jetés sur certaines terrasses en début de soirée ! Cela décuple le plaisir de s’être dépassé !

Voyager en tandem, c’est expérimenter le lâcher prise car celui ou celle – en l’occurence c’était moi – qui est à l’arrière n’a ni frein, ni contrôle de la direction ! C’est aussi apprendre à se concerter, à s’encourager mutuellement, à dépasser ses peurs – dans mon cas, dévaler des pentes raides à toute allure et côtoyer parfois des poids lourds m’a fait flipper ! C’est se retrouver à deux à tendre vers le même but, ce qui nous change de nos vies quotidiennes où souvent nous sommes plutôt pris dans nos projets individuels. Bref, c’est former un duo de choc !

Une telle escapade fait prendre conscience de l’importance de préserver la nature, la biodiversité, la convivialité, les petits commerces de proximité car rien n’est plus triste et désolant que de traverser des champs de monoculture, des villages et des centre-villes déserts, des paysages où l’on n’entend plus les oiseaux… Quelle joie de parcourir des bois, de longer des rivières, de découvrir des milliers de fleurs, de croiser des animaux, dont des vaches très tranquilles qui nous regardaient totalement incrédules !

Alors tentés par un voyage à deux roues ?! 🙂

 

Leave A Response »