Lettres de François Mitterrand à Anne Pingeot

Catherine 16 octobre 2016 0
Lettres de François Mitterrand à Anne Pingeot

Tout le monde en parle de ces lettres d’amour de François Mitterrand à Anne Pingeot.
Finalement, ça raconte quoi?
Déjà, l’ancien président français n’était pas avare de mots. Il a écrit pas moins de 1200 lettres à Anne.
Tout a commencé un été de l’année 1962.
Sur une plage d’Hossegor, dans le Sud-ouest français, François, 46 ans, tombe sous le charme de la jeune Anne, 19 ans.
Le 10 octobre 1962 commence une correspondance enflammée entre les deux tourtereaux.
François Mitterand sait rapidement que cet amour s’inscrira dans la durée. Le 15 novembre 1964, il écrit : « je t’ai rencontrée et j’ai tout de suite deviné que j’allais partir pour un grand voyage. Là où je vais, je sais au moins que tu y seras toujours. »
Dans ses lettres, François Mitterrand décrit aussi en détails ses tournées de députés, les débats à la chambre, les articles qu’il rédige , sa candidature à la présidence, ses parties de golf.
Puis, en 1973, Anne lui fait part de sa volonté d’avoir un enfant. Mazarine naîtra le 18 décembre 1974. S’ensuivront encore de nombreuses lettres.
Une lettre du 3 juillet 1970 est particulièrement belle.
Extraits :
« C’est une vague de fond mon amour, elle nous emporte, elle nous sépare, je crie, je crie, tu m’entends au travers du fracas, tu m’aimes, je suis désespérément à toi, mais déjà tu ne me vois plus, je ne sais plus où tu es, tout le malheur du monde est en moi, il faudrait mourir mais la mer fait de nous ce qu’elle veut (…). Ô mon amour de vie profonde, j’ai pu mesurer un certain ordre des souffrances. Ce sera peut-être le seul mot tranquille de cette lettre: je t’aimerai jusqu’à la fin de moi, (…), jusqu’à la fin des temps. »
La correspondance se terminera le 22 septembre 1995 par ces mots : « tu as été ma chance de vie ».

* capture-decran-2016-10-16-a-12-46-07

Leave A Response »