Internet modifie-t-il nos relations amoureuses ?

Aurelie 29 novembre 2016 0
Internet modifie-t-il nos relations amoureuses ?

Internet ou la « vraie vie » ? Se rencontrer, se découvrir, apprendre à se (re)connaître, partager, c’est mieux en réel ou en virtuel ?

Internet change-t-il notre façon de tomber amoureux, d’envisager une relation, de partager notre intimité ?

Le fait de dialoguer par clavier interposé permet-il de surmonter les obstacles de la « vraie vie », d’aller plus – ou moins  – loin dans l’expression de soi ?

Le monde virtuel nous éloigne-t-il trop de la réalité ? Quand nous sommes en mode ‘rencontre’, ne cherchons-nous pas à nous présenter sous notre meilleur jour, que ce soit dans la vie réelle ou virtuelle ? Lorsque l’on se rencontre pour de « vrai’, sans barrière, la magie continue-t-elle à opérer ou s’évanouit-elle ?

L’intensité des échanges virtuels peut-elle perdurer dans les échanges réels ? La personne que nous découvrons correspond-t-elle à celle que l’on s’était imaginé ? Des sites comme Parship proposent des rencontres par affinités et permettent des échanges pleins de sincérité. Il est, de votre côté, primordial lors des premiers échanges de rester vous-même et ne pas essayer de plaire à tout prix !

Pour la psychanalyste Christiane Alberti, les e-rencontres n’éliminent pas la crainte et la gêne de la première fois… Selon elle, les e-rencontres induisent un changement dans le tempo des relations amoureuses : « Le scénario de la rencontre étant déjà écrit, prescrit par le site ou tout autre dispositif virtuel (applications, etc.), les protagonistes sont incités à brûler toutes les étapes pour arriver tout de suite à la première fois et réduire ainsi le temps qui nourrit l’inquiétude, voire l’angoisse de ce qui sera. Disons que le montage pulsionnel se fait autrement, suivant une autre temporalité. » Pour la psychologue Béatrice Copper-Royer, « on peut anticiper, confier le hasard au big data, on n’évitera jamais le petit « choc » de l’autre. Ça passe ou ça casse ».

De nombreux couples se forment aujourd’hui via le web et ils ne sont pas plus fragiles que d’autres ! Le défi amoureux reste le même, quels que soient les outils de communication dont nous disposons : il s’agit toujours de combiner deux projets d’épanouissement, de trouver la juste proximité et la juste distance…

Selon la psychanalyste Christiane Alberti, « La magie de la rencontre, les surprises de l’amour et le dur labeur du «faire couple» ont de beaux jours devant eux, car entrer dans la sexualité et la vie amoureuse ne se fera jamais sans parole. Les e-rencontres n’élimineront pas cette alchimie délicate qui fait que deux êtres désassortis et irrémédiablement seuls en viennent à faire couple. »

Christiane Alberti a créé un blog : www.fairecouple.fr

Rencontrer l’autre : qu’est-ce que c’est  ? Elsa Godart, philosophe, psychanalyste: « C’est être bousculé, émerveillé par «  l’autre  », dans son irréductible différence. Et ces deux altérités – celle du conjoint, la mienne – seront intégrées dans le duo pour former un troisième terme. En ce sens, tout couple est une dialectique. C’est l’altérité du conjoint qui nous enrichit et nous révèle à nous-mêmes. »

Je vous souhaite de belles (e-)rencontres !

Leave A Response »