Sommes-nous désenchantés ?

Aurelie 1 février 2017 0
Sommes-nous désenchantés ?

On entend souvent que la génération Y est désenchantée car elle aurait été trop « chouchoutée » : les « millenials » ont cru qu’ils étaient uniques, spéciaux. Puis, sortis de l’enfance et de l’adolescence, face à la réalité, ils se seraient aperçu qu’ils ne sont pas différents des autres, que leurs relations et leurs jobs ne sont pas à la hauteur de leurs attentes et le sentiment d’impasse s’est installé…

Les réseaux sociaux en rajoutent une couche: combien de photos avantageuses publiées à chaque instant pour prouver au reste du monde que l’on a trouvé la meilleure manière de profiter de la vie… Combien de blogs, de comptes Instagram, de vidéos pour refléter un lifestyle envié.

Mais n’y a-t-il que les Y qui soient frustrés ? Etre patient, attendre, gérer la complexité d’une relation humaine, gérer les contraintes de la vie professionnelle, ne s’agit-il pas de défis pour nous tous ? Alors, qu’allons-nous devenir: des insatisfaits chroniques ou des personnes de plus en plus critiques, qui savent faire la part des choses ?

Personnellement, j’adore me plonger dans Internet pour voir des sourires, des ambiances, des univers et des paysages qui m’évadent. Mais cela ne me laisse pas un goût amer, bien au contraire ! C’est si bon de se connecter aux belles choses !

J’adore suivre mon fil d’actu Facebook mais j’adore tout autant ne pas regarder un écran plusieurs jours d’affilée.

Je rêve d’une autre vie professionnelle, d’être un jour totalement maître de mon temps. En attendant je mets en place des actions chaque jour pour faire de ce rêve une réalité et je m’applique à faire de mon mieux mon job actuel car il me permet de ne pas me sentir sous pression financière.

J’aime les contacts virtuels, ils me sont devenus parfaitement naturels. Mais je garde chaque semaine des moments privilégiés avec les personnes que j’aime.

La tentation de vouloir tout, tout de suite, la volonté de croire que tout est possible et que je suis unique, tout cela oui je le vis, mais je n’oublie pas de penser aussi à tout ce que j’ai déjà et j’ai conscience que ma vie, qu’elle soit individuelle ou sociétale, est un chemin, un apprentissage, donc je m’arme de patience et de lucidité.

S’il y a un mot que j’affectionne particulièrement, en tout instant, c’est la clairvoyance. Tenter d’y voir clair, sur mes propres aspirations, sur mes attentes, mes besoins. Tenter d’y voir clair concernant la société dans laquelle je vis.

Croire en soi et en l’avenir, ce n’est pas un aveuglement par rapport à tout ce qui nous entoure, c’est une force indispensable pour ramener constamment de la lumière dans nos vies !

Que la force et la lumière soient avec vous ! Ré-enchantons-nous et ré-illuminons-nous !

 

 

Leave A Response »