#BalanceTonPorc et toi ?

Catherine 20 octobre 2017 0
#BalanceTonPorc et toi ?

Ces derniers temps, les « hashtags » pullulent sur les réseaux sociaux : « MeToo », « BalanceTonPorc », #MyHarveyWeinstein. De la culture du secret et du taboo, on est passé au grand déballage.

Le fil d’actualité de mon profil Facebook et de mon compte Twitter débordent désormais d’histoires désagréables et glauques qui sont arrivées à mes amis de la vraie vie et mes amis virtuels.

Pour ma part, ayant commencé ma carrière professionnelle au Sénat en France, à 25 ans, je peux dire que j’ai également eu mon lot de petites remarques et de petits gestes déplacés, sans aller toutefois jusqu’à l’attouchement.
Exemples.
Premier jour, un ancien Ministre bien connu, me salue rapidement me félicitant du poste d’attachée parlementaire auprès d’un sénateur x ajoutant « Es-tu vierge? » … « Enfin professionnellement vierge? »
Deuxième semaine, un autre sénateur me complimente sur mon corps et mon maintien : « Vous faites de la danse? Vous avez un corps magnifique. »
Troisième mois, le sénateur pour qui je travaille m’alpague « si j’avais su que vous ne mettiez jamais de jupe, j’aurais engagé un homme ».
Cinquième mois, le chauffeur de mon sénateur tente de me toucher les fesses. Je le pousse avant qu’il n’y parvienne.

La liste est longue.

Pourquoi je ne donne pas de noms aujourd’hui et pourquoi je n’écris pas tout cela sur les réseaux sociaux ? Parce que mon caractère est fait ainsi et que, sur le moment, ces remarques et gestes m’ont peu touché. Et puis, je n’ai pas connu d’agressions physiques.

Est-ce pour autant que ce n’est pas important de dénoncer ? Non certainement pas mais sur le moment, ces remarques déplaisantes et/ou déplacées ne m’ont pas plus perturbé que ça et j’y ai quasiment à chaque fois répondu.

Néanmoins aujourd’hui, je félicite ces femmes qui sortent du silence. Le but est fantastique. En arriver à ce que les mentalités évoluent et que les femmes agressées ou harcelées en parlent directement, qu’elles dénoncent tout de suite ces agissements, ce qui poussera peut-être à terme les hommes à ne plus se comporter de la sorte.

Ne pas avoir peur de dénoncer et de parler, ne pas laisser faire.
Oser !

Leave A Response »